lundi 30 juillet 2007

Journal

30/07/2007


Bonjour ,

Ils me harcèlent très violemment depuis hier au soir , l'intensité et la pression dans le corps est horrible , devant cette barbarie qui tente de m'intimider et m'impressionner , je continuerais à faire savoir ce qu'ils souhaitent cacher , maintenant que j'ai les preuves techniques de leurs agressions verbales , j'ai l'intention de faire connaître , comment ils se comportent , ce qu'ils disent , ce que je ressens et ce qui se passe .

J'entends régulièrement toutes les nuits , un générateur électrique dans l'immeuble , c'est très difficile pour bien m' exprimer avec ces champs électromagnétiques très puissant dans mon corps , je m'excuse pour les fautes d'orthographes , en ce moment l'intensité est très forte sur la tête , je vois trouble , je ressens de la pression dans les yeux et des vibrations très élevées dans le corps . Les vibrations qui pénètrent dans mon corps sont de trois sortes , des vibrations infra sonores , ultra sonores et sonores .

Ce qu'ils essayent de cacher se sont les expérimentations sur la mémoire et sur la pensée , les méthodes qu'ils utilisent sont contraire aux droits de l'homme , c'est horrible . En ce moment , ils me menacent , les sons qu'ils émettent sont tous capturé par l'unité centrale de mon ordinateur et mes logiciels d'analyses de signaux .

Au début , ils me disaient , " on veut tout connaître sur toi " , les personnes ont l'accent du sud de la France , là ou nous habitions avant , ils allaient souvent chez le voisin du dessous . Ils me disent qu'ils sont de la police judiciaire et de la police scientifique , mais aussi de la DST . Ils auraient enquêté suite à ma grève de la faim pendant l'expropriation de mon activité par la Mairie de Paris et à une lettre que j'avais adressée au Ministre de la Justice qui était à l'époque Pierre Arpallienge , suite à cette lettre j'ai été convoqué par le commissariat , rue de Nantes à Paris 19 ème . Ne sachant pas se que j'avais signé , j'ai réclamé au Procureur de la République de me communiquer la copie , devant le rejet implicite du Procureur de la République , j'ai saisi le Tribunal Administratif , le document m'a été remis par le commissariat de Drancy .

Depuis ce temps , nous sommes victimes de l'administration qui nous harcèle et nous agresse sans cesse avec un faisceau de type laser

Je ne comprend pas ce qui nous arrive , avant l'expropriation de mon garage nous avions une vie normale , notre vie privée était bonne aussi , depuis l'expropriation de mon activité notre vie est devenue un cauchemar et cela dure depuis 1990 ! .

Le fait d'avoir défendu moi-même mes droits à recevoir une indemnité d'expropriation juste et préalable comme le prévoit l'article 17 de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen , n'a pas été du goût de l'administration qui me le fait payer chèrement depuis 1990 , pourtant j'avais le droit de le faire et je n'ai fait que respecter ce que le droit m'autorisait à faire .

Je suis maintenant victime de manoeuvre frauduleuse , d'excès de pouvoir et d'abus de droit de la part de l'administration , qui en plus de m'avoir exproprié , s'approprie mon corps à des fins d'expérimentations cognitives au moyen d'un faisceau de télécommunication à fibre optique qui est continuellement pulsé et ciblé sur mon corps .

On me reproche d'avoir fait grève de la faim et trop de procédures contre l'administration .

Les champs électromagnétiques nous fatiguent beaucoup , je m'inquiète pour ma femme qui à l'air très fatiguée , elle a subit des opérations de la cataracte .

On se sent isolé , nous n'avons pas reçu de réponse à nos plaintes .

Nous avons un avocat , il y a une procédure qui est en cours .


Bien amicalement


sll

Aucun commentaire: