samedi 29 mars 2008

Journal

Bonjour ,


En ce moment ils me mettent dans un état de fatigue extrème , ils provoquent un sommeil artificiel , ils m'empêchent de travailler , je tombe dans le sommeil , ils ont émis des impulsions lasers sur une jambe , j'ai 9 petites blessures de 1 mm de diamètre qui se suivent sur la peau , j'ai filmé ces blessures . Ils focalisent depuis ce matin des rayons sur les parties les plus sensibles du corps , avec une intensité juste suffisante pour le ressentir .

Lorsque je conduit ma voiture , ils me mettent aussi dans un état extrême de fatigue , c'est très dangereux lorsque je vais en Bretagne et en Gironde , ils me poussent à m'endormir au volant . Il y a quelques temps déjà , ils me mettaient des vis dans les roues , jusqu'au jour ou la roue avant droite c'est dégonflée pendant que je conduisais , je suis aller percuter une voiture en stationnement sur ma droite , l'intense énergie émise par le faisceau dans mon corps m'avait endormis aussi . J'étais dans un état second , la nuit j'avais d'horribles cauchemars , je me réveillais effrayé .

Tout à commencé à Drancy , là ou nous habitions il y a plus de cinq ans , ils ont commencé par faire des troubles de voisinages depuis les appartement du dessous appartenant à Monsieur Matéo MOYA et Madame KERDELOU , nous entendions leur musique comme si elle était dans notre appartement , nous ne pouvions plus écouter la notre , tout était fait pour nous provoquer , nous sommes allé déposer plainte en vain . En collant mon oreille contre une poutre en bois j'ai surpris des personnes dont une femme avec l'accent du sud entrain de nous écouter et de nous surveiller depuis ces appartements .

Les agressions sonores ont continuées , le lendemain j'étais insulté et menacé avec une sono sans doute , ils me disaient " si tu sort on te tue " , " on va te tuer " , " tu es le fils de ton grand père " , c'était répétitif , ils me harcelaient sans cesse d'insultes et de menaces , j'étais choqué , je pleurais de peur tellement c'était violent , je suis allé dans mon lit me réfugier , ils me disaient " on est de la DST " , "on va faire une expérience " , au bout d'un moment j'ai vu au plafond une petite caméra qui descendait et montait , elle était cachée dans le plafond à l'emplacement ou les fils de l'ampoule de la chambre passent , ils avaient agrandi le trous et mis une petite caméra qui descendait lorsque nous étions dans le lit , c'était sans doute une caméra infrarouge car il y avait de temps en temps un point rouge sur l'écran de notre télévision , pendant plusieurs nuit je n'ai pas dormis , j'étais très fatigué , ils n'arrêtaient pas de me harceler . J'ai voulu appeler la police , mais le téléphone n'avait plus de tonalité , ils avaient du débrancher les fils sans doute.

Trois jours après environ , j'étais toujours dans mon lit , ils m'ont demandé " on va faire une expérience " " tu va tourner la jambe droite " , ils étaient plus calme , je me suis senti contraint de les écouter , j'ai tourné la jambe droite et j'ai senti comme une induction qui m'aidait à tourner facilement ma jambe , ensuite on m'a demandée " tu va tourner l'autre jambe " , j'ai ressenti les mêmes effets , ensuite on m'a demander de faire des mouvements avec le torse , la tête , les yeux et la bouche , ensuite on m'a demander de compter .

J'étais épuisé , ils me touchaient la tête avec un rayon de type infrarouge sans doute , ils me disaient " bouge la tête vers le bas " à chaque fois ils bougeaient le rayon , on me disait " fou , fou , fou , complètement fou , complètement fou ,fou , fou " plusieurs fois comme ça .

J'ai eu un malaise cardiaque , le rythme cardiaque est monté en flèche , les pompiers m'ont transporté à l'hôpital . Pendant que j'avais mon malaise cardiaque , ils continuaient à me harceler de manière violente , ils disaient par exemple " t'es le fils de ton grand père " plusieurs fois de suite .

Pendant des jours et des semaines , ils ont essayé en partant des pieds de faire remonter jusqu'à la tête quelque chose qui tournait autour du corps type induction , mais à chaque fois qu'ils arrivaient au niveau du coeur , le coeur se mettait d'un seul coup à battre à un rythme très élevée , j'étouffai , j'ai du appeler les pompier très souvent à cause de ces crises provoquées , je suis resté dans une clinique plus de huit jours , ils se sont calmé et lorsque je suis sorti , ils ont recommencé et rebellote , les crises ont recommencées , ils disaient " on ne peut rien faire avec toi " .

J'ai pensé que si je m'en allais de l'appartement , ils ne pourraient plus m'atteindre , je suis donc parti , j'ai pris ma voiture , mais je me suis vite aperçu qu'ils pouvaient harceler n'importe ou . C'est bien plus tard que j'ai commencé à capturer le faisceau à énergie dirigé sur nous et que j'ai découvert leur système audio-vidéo avec des appareils de mesures .

Au début , ils insistaient sur l'expropriation de mon activité par la Mairie de Paris , ils me demandaient beaucoup d'explications , pourquoi j'avais fait grève de la faim , pourquoi j'avais fait autant de procédures contre la Mairie de Paris , ils me parlaient souvent de Jacques CHIRAC .

Je continuerais à raconter tous ce que je me souviens et à dénoncer ces actes de torture et de barbarie .

C'est peut être aussi , la Police Municipale de la Marie de Paris et Ondes et acoustiques de la Ville de Paris avec l'aide du CNES ( satellite spot ?)

Je me souviens que quand je fesais grève de la faim , la Police Municipale de la Ville de Paris venait régulièrement me rendre visite .



Amicalement


serge et lydie labrèze

Aucun commentaire: