mercredi 18 juin 2008

journal

Bonjour ,


La résistance du corps a des limites , ils vont au maximum de l'intensité et de la tension électrique que peut supporter le corps , c'est à dire qu'ils attendent que le corps commence a s'agiter et s'exciter pour diminuer , l'organisme ne peut plus supporter l'intensité des charges électriques , il se produit un mal être intense et comme en plus ils harcèlent le stimulus du système nerveux avec des sons audibles au niveau du seuil de l'audibilité entre 0 dB et 20 dB , ils peuvent contraindre l'organisme dans des réactions hostiles , nerveuses , les réactions peuvent provoquer une amplification des réactions et contraindre l'organisme à se libérer de ces surplus de charges qui cause la nervosité , l'exaspération et l'excitation par des attitudes de révolte , de colère contre eux .
Mais lorsqu'ils changent le sens du courant et en polarité négative , c'est l'effet inverse qui se produit , le corps a plutôt tendance à vouloir s'arrêter dans son action , ça le fatigue , cause des maux de tête et des nausées , le nez coule , il y a comme une sensation de lourdeur et de mal être intense .

C'est un peu sur le même principe qu'une ampoule et sa résistance ( le filament ) , plus l'intensité du courant augmente et plus le filament éclaire mais à un certain moment lorsque la résistance ne supporte plus cette intensité , le filament cède et il n'y a plus d'éclairage . Le corps aussi à ces limites .

Cela ne fait pas de doute , ils testent mes réactions , je pense sincèrement qu'ils m'ont fait passer pour un malade des nerfs et qu'ils ont eu l'autorisation de le faire . C'est une honte , c'est certainement pour cette raison que personne ne dérange ces secrètes expérimentations qui sont en réalité un règlement de compte en bon et du forme , je commence à comprendre de plus en plus .

S'ils m'ont fait passer pour un malade des nerfs peut être qu'un juge est au courant de ce qui se passe , si c'est le cas , ils ont bien manœuvrer pour tromper certaine personne et en particulier un juge , j'ai beaucoup à dire sur ce qui c'est monté là ou nous habitions auparavant , j'ai surpris des personnes avec l'accent du sud entrain de nous écouter depuis l'appartement du dessous , ils ont dit souvent qu'ils étaient de la famille mais aussi de la police , ma vie à ce moment là était surtout liée à l'expropriation de mon activité , je passais beaucoup de temps à étudier mes droits et apprendre à gérer un portefeuille de valeurs mobilières ( actions , obligations et monétaires ) , j'avais perdu mon travail à cause de l'expropriation et j'avais l'intention de gérer l'indemnité de l'expropriation qui était assez importante , bien gérée j'ai pensé que nous pourrions en vivre , c'est ce que je fais maintenant , nous vivons de cette gestion de valeurs mobilières .

Dans mes soupçons je pense ne pas être loin de la vérité , je vais faire de mon mieux pour connaître avec certitude ce qui s'est passé .

Aucun commentaire: