mercredi 19 novembre 2008

Journal

Bonjour ,


Cette nuit , ils m'ont fait subir les pires des tortures physiques et psychologiques , il ont encore augmenté la puissance du rayonnement .

Ils ont focalisé un rayon avec une pression énorme sur mes pieds , je ne pouvais plus rester sans bouger ,les muscles des pieds se contractaient , la douleur était atroce , ce sont des fous , ils augmentent de plus en plus la puissance du rayonnement , une partie de ce rayonnement pénètre par réfraction dans le corps , le courant induit va dans tous le système nerveux et les muscles , ils font en sorte d'amplifier de plus en plus le courant électrique naturel du système nerveux et les muscles , ils se produit lorsque l'intensité est beaucoup trop importante ,la sensation d'une surpression dans les muscles , comme s'ils gonflaient , surtout au niveau du dos et du thorax , la surpression empêche de respirer normalement et même de parler normalement , je suis à court de souffle , tout est déréglé dans les mouvements , les gestes ne peuvent plus être en harmonie , le geste est brusque , peu précis , la fatigue est intense , ils stimulent le système nerveux par harcèlement pour provoquer des réactions , l'attention est détournée de l'harmonie des mouvements .

Je suis contraint de subir , je ne peux rien faire pour faire cesser ces agressions , seuls les responsables politiques le peuvent ou les autorités publiques , j'ai des suspicions légitimes de croire que c'est l'État qui fait cela depuis que les autorités refusent de répondre à mes lettres , ni ne s'inquiètent de ces faisceaux qui se réfléchissent ici ou là dans des lieux publics ou privés . Pour quelle raison ? , parce que j'ai fait grève de la fin pour revendiquer mes droits et qu'ils se sont senti contraint d'augmenter l'indemnité d'expropriation de mon garage par la Mairie de Paris , le Médiateur de la République était intervenu pour l'équité , l'indemnité ne respectait pas l'article 17 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 qui précise " Nul ne peut être privé de sa propriété , si ce n'est pour l'utilité publique et moyennant une juste et préalable indemnité d'expropriation " , la Préfecture de Paris était dans l'opération avec la R.I.V.P. ( Régie Immobilière de la Ville de Paris ), le préfet avait annoté sur une lettre " signalé "
J'avais écris mon mécontentement au Ministre de la Justice de l'époque qui était Pierre ARPALLIANGE , suite à cette lettre j'avais été convoqué au commissariat pour des explications .

j'avais reçu des intimidations de la part des personne de la police . Je me souviens avoir entendu de l'un d'eux " tu es français ? " j'ai répondu " oui " il m'a répondu " tu es français tu n'a pas de droit " !

J'avais eu aussi des remarques de la part d'un responsable des impôt qui m'avait dit " vous croyez faire l'affaire du siècle , et bien vous ne là ferez pas "

Des avis à tiers détenteur illégaux ( 2 )avaient été fait par les impôts auprès de la caisse des dépôts et consignation et en plus le service des impôts me demandait de payer , j'ai du aller au Tribunal Administratif , les avis à tiers détenteur ont été annulé .

J'avais écris de nombreux courriers pour exprimer mes remarques suite à l'expropriation injuste de mon garage .

Pour ma part ça ne fait aucun doute que c'est un règlement de compte organisé par des personnes au fait des suites de l'expropriation , de la Mairie de Paris , de la R.I.V.P. et de la Préfecture de Paris mais aussi des services fiscaux et de responsables politiques , le Maire de Paris était à l'époque Jacques CHIRAC , et comme par hasard , le harcèlement électromagnétique a véritablement commencé au mois de mais 2002 juste après l'élection de Jacques CHIRAC à la Présidence de la République , Jean Tibéri qui était le Maire de Paris avait donné son accord de principe pour un complément d'indemnité d'expropriation , le Préfet était intervenu et la R.I.V.P. aussi , suite à un avis du Médiateur de la République . C'est la R.I.V.P. qui avait donné ce complément . Après le paiement de l'indemnité l'expropriation , quelques mois après la Gestion domaine de la Ville de Paris me demandait de payer la somme de 159000 Francs sans aucun titre établissant le droit de demander cette somme , après avoir saisi le Tribunal Administratif la R.I.V.P. a pris l'initiative de payer cette somme , le tribunal a néanmoins reconnu cette somme comme litigieuse .

Je pense qu'il y a eu du trafic d'influence ou un secret d'État pour que toutes les autorités publiques que j'ai sollicité se soient abstenue de nous porter assistance .

Aucun commentaire: