Dénonciation d'un crime contre l'humanité

samedi 10 juillet 2010

Journal

Le 10/07/2010 , 9 heures 09 . Le rayonnement est beaucoup plus puissant la nuit que le jour , surtout au réveil .

Les agressions électroniques sont extrêmement barbares , il ne s'agit pas du rayonnement des antennes relais ou du wifi , mais des rayonnements infrasonore , sonore et ultrasonore pulsés et focalisés constamment sur la victime ou qu'elle aille .

Dans la gamme des fréquences sonores, les infrasons occupent la fraction du spectre qui véhicule la majeure partie de l'énergie. Ils sont très peu absorbés, de l'ordre de 10-5 dB/km à 10 Hz au lieu de 10 dB/km à 10 kHz.

L'impact des infrasons sur l'organisme est ressenti , entre autres , sous la forme de troubles visuels, psychiques, avec vertiges, vomissements et maux de tête.


Les principes de l’affectation du cerveau au moyen d’ondes électromagnétiques sont les
mêmes que ceux des systèmes radio. La condition de la transformation de l'énergie électromagnétique en énergie électrique est que le « récepteur » soit réglé à la fréquence à laquelle l'énergie électromagnétique est émise. Le cerveau étant lui-même un système électrochimique, cela signifie théoriquement que les ondes électromagnétiques peuvent produire le flux du courant électrique dans le cerveau si elles sont réglées aux fréquences auxquelles les impulsions nerveuses sont communiquées. Certains obstacles s’y opposent à priori : d’une part, les fréquences extrêmement basses des impulsions électriques du cerveau17 ne pourraient être activées que par des ondes correspondantes beaucoup trop longues – une onde de 10 Hz serait longue de 30 000 km. Ce problème a été résolu avec l’utilisation de micro- ondes pulsées à des fréquences extrêmement basses.
( source : [http://www.neotrouve.com]Dossier - Les Technologies Offensives de Controle Politique )




Aucun commentaire: