Dénonciation d'un crime contre l'humanité

samedi 17 juillet 2010

Les armes acoustiques, qui utilisent des sons audibles, des infrasons ou des ultrasons

Les armes acoustiques, qui utilisent des sons audibles, des infrasons ou des ultrasons, représentent une technologie non létale . Dans la gamme des fréquences audibles,une société a mis au point des engins HIDA (High Intensity Directed Acoustic Devices), comme le Long Range Acoustic Device (LRAD), conçus pour produire des messages d’avertissement audibles jusqu’à 1km. Ces dispositifs ont un effet nettement plus incapacitant sur ce qui se trouve plus près et peuvent produire des sons de 120 décibels (dB) à 60 mètres et atteindre un niveau de crête de
130 dB à 4 mètres10. Une personne exposée très longtemps à des niveaux de 80 dB peut subir des dommages auditifs, et en cas d’exposition même très brève à des niveaux de 120 dB ou plus,l’individu risque de perdre l’ouïe11. En plus des douleurs, certains engins HIDA peuvent provoquer des effets secondaires tels que la perte d’équilibre, des nausées ou des migraines12. Le prototype d’un système portatif basé sur la même technologie, le directed stick radiator, a fait l’objet d’une démonstration. Il projette pendant une ou deux secondes des « balles sonores » de forte intensité, autrement dit des impulsions de sons comprises entre 125 et 150 dB. Une telle arme, une fois au point, aurait la capacité de faire tomber une personne. Les armes qui utilisent les fréquences infrasonores pourraient provoquer nausées, désorientation et spasmes intestinaux. Un engin est en train d’être mis au point capable de générer des ondes de choc dans les basses fréquences qui résonnent sur les organes corporels et peuvent entraîner des dommages physiques. Les Marines ont fait l’acquisition du LRAD pour l’utiliser en Iraq13 et des engins acoustiques auraient été utilisés en Afghanistan14. La police de New York a acheté deux unités juste avant la Convention républicaine en 2004 dans la ville. Certains analystes ont exprimé des inquiétudes : « les États-Unis font une grave erreur en essayant de déployer discrètement une nouvelle arme douloureuse sans exposer auparavant toutes les questions que cela soulève aux niveaux légal, politique et des droits de l’homme »15.

( source : forum du désarmement )

Aucun commentaire: