Dénonciation d'un crime contre l'humanité

samedi 2 juillet 2011

Contraction musculaire

La contraction d'un muscle résulte de la contraction coordonnée de chacune des cellules du muscle.
On peut distinguer quatre phases au cours de la contraction d'une cellule musculaire « type » :
  • L'excitation ou la stimulation qui correspond à l'arrivée du message nerveux sur la fibre musculaire.
  • Le couplage excitation-contraction qui regroupe l'ensemble des processus permettant de transformer le signal nerveux reçu par la cellule en un signal intracellulaire vers les fibres contractiles.
  • La contraction proprement dite.
In vivo, un potentiel d’action a toujours la même intensité : pour chaque cellule musculaire il y a une alternative : soit elle est stimulée et elle se contracte soit elle ne l’est pas et ne se contracte pas.

Diagramme montrant des fibres musculaires relachées (en haut) et contractées (en bas).

Effets du courant électrique

Exemple du risque couru par le corps humain, traversé par un courant alternatif (de 15Hz à 1000Hz):
Courant Effets électriques
0,5 mA Seuil de perception - Sensation très faible
10 mA Seuil de non lâché - Contraction musculaire
30 mA Seuil de paralysie - Paralysie ventilatoire
75 mA Seuil de fibrillation cardiaque irréversible
1 A Arrêt du cœur
Effets du passage du courant alternatif :
Intensité Perception des effets durée
0,5 à 1 mA Seuil de perception suivant l'état de la peau  
8 mA Choc au toucher, réactions brutales  
10 mA Contraction des muscles des membres - crispations durables 4 minutes et 30 secondes
20 mA Début tétanisation cage thoracique 60 secondes
30 mA Paralysie ventilatoire 30 secondes
40 mA Fibrillation ventriculaire 3 secondes
75 mA Fibrillation ventriculaire 1 seconde
300 mA Paralysie ventilatoire et fibrillation ventriculaire 110 millisecondes
500 mA Paralysie ventilatoire et fibrillation ventriculaire 100 millisecondes

( source : Wikipédia )

Aucun commentaire: