vendredi 29 juin 2012

rayonnements secondaires

Lors de la propagation dans l’air de l’impulsion femtoseconde, celle-ci  s’autofocalise par effet Kerr. 
Un autre phénomène résultant de l’action du de l’air se manifeste aussi lors de la propagation de l’impulsion laser : la génération de troisième harmonique [Aközbek 02].  De par le fait que la filamentation laser peut  être réalisée à de très grandes distances cela permet d’envisager la création d’une source UV efficace, directionnelle et de courte durée.

De plus, le plasma créé par filamentation laser dans l’air  émet des impulsions électromagnétiques dans un domaine de fréquence à la limite entre l’optique et les fréquences radios (entre 100 GHz et 20 THz) appelé Térahertz (THz) [D’Amico 07, Proulx 00].  Pendant longtemps ce domaine de fréquence a été inaccessible dû au challenge technologique qu’il représentait ; les sources et méthodes de mesure issues du domaine photonique ou électronique ont du être poussées jusqu’à leur limite. Les propriétés remarquables du rayonnement THz sont qu’il est non ionisant, transparent aux matériaux non polaires et non métalliques et qu’il est sensible aux fréquences de vibration des petites molécules. Cette propriété des filaments de générer une impulsion THz est intéressante car ils représentent une source THz cohérente et pouvant être réalisée à distance dans un domaine de fréquence en pleine explosion
( source : Magali DURANT )

Aucun commentaire: