dimanche 17 février 2013

COMMENT GÈRE-T-ON LE SPECTRE EN FRANCE ?

En France, l’Agence Nationale des Fréquences (ANFr), " grossiste " des fréquences, coordonne les positions françaises à l’international. A ce titre, elle dirige les délégations nationales lors des négociations internationales. Mais l’ANFr n’agit pas seule car elle est la " Maison des affectataires " que sont les départements ministériels ayant des besoins propres (Défense, Intérieur, Aviation civile, Météo, Espace, etc.) et les " détaillants " de fréquences (CSA pour la diffusion audiovisuelle, ARCEP pour les communications électroniques). Un Tableau National de Répartition des Bandes de Fréquences est élaboré. Il constitue la déclinaison française du Règlement des Radiocommunications de l’UIT. Il est revu et corrigé au rythme des Conférences Mondiales, sous la houlette de l’ANFr, avec les affectataires.
( source : arcep )

Aucun commentaire: