jeudi 28 février 2013

Visualisation des ondes térahertz ( THz) sur des gouttes d'eau de pluie

Visualisation des ondes térahertz ( THz) sur des gouttes d'eau de pluie, caméscope en position zoom . 

Les ondes THz sont arrêtées par l'eau d'où la visualisation de ces ondes . Le corps étant constitué d'environ 80% d'eau, le même phénomène se produit . Ces ondes ou taches focales de la télédétection par laser ont fait l'objet d'une mise en forme programmable , semblable au schéma de principe ci-joint .

 À la recherche de la vérité concernant l'utilisation abusive de la télédétection par laser .

L'onde THz en question est composée de toutes les fréquences du spectre optique, chaque fréquence est quantifiée et ordonnée selon un peigne de fréquences . Les dents du peigne de fréquences sont toutes verrouillées en phase grâce à un dispositif de modulation dans la cavité laser . En sortie de la cavité, il se produit alors une impulsion très brève ( durée en femtoseconde) et très puissante qui se répète, c'est ce type de rayonnement qui est ciblé sur de nombreuses personnes dans le monde et qui endurent d'énormes souffrances .

Le faisceau du peigne de fréquences est divisé en deux rayons par un objet ( séparateur), à l'aide de miroirs , les rayons sont dirigés de manière à ce que l'un soit perpendiculaire à l'autre , un en ordonné et l'autre en abscisse ( y, x ) et légèrement décalés l'un par apport à l'autre pour permettre à un rayon de projeter de l'énergie pulsée ( photon et phonon) sur la cible et à l'autre rayon ( sonde) d'en capturer la réémission .

Ainsi, deux ondes THz se superposent simultanément avec un léger décalage et génèrent des interférences ( supercontinuum ou flashs d'énergie pulsée) et des battements ( pulsations sonores) . 

Lorsque l'onde THz rencontre la cible ( personne ) , il se produit une interaction qui génère en même temps la propagation d'un plasma ( électrons et ions ) et une onde de choc ( onde acoustique ) . Les formes d'ondes THz que l'on voit sur les gouttes d'eau et la vitre , ont été générées par des fibres à cristal photonique semblable à la photos ci-dessous , des trous d'air pour guider la lumière . Il n'y a rien d'étonnant à ce que mes appareils de mesure capturent à la fois des ondes acoustiques et des ondes THz .




La fréquence des pulsations sonores varie entre 1 et 20 pulsations par seconde environ .
La hauteur , le timbre et le volume sonore varient aussi.

Dans le signal de pulsation il y a un signal modulant qui génère un signal modulé perceptible , dont le niveau sonore , la hauteur des sons et le timbre correspondent à des signaux de sons binauraux, paradoxaux ou subliminaux .( Chacun des changements de ton, d'accent, d'intensité dans l'émission d'un son )

Dans le même temps , le supercontinuum ( rayonnement électromagnétique) varie en intensité, en tension et en puissance, focalisé le plus souvent au niveau des pieds .

 L'enveloppe du supercontinuum ( en forme de losange sur la photo ) comprend l'énergie de l'ensemble des fréquences du spectre optique . Comme je l'ai précisé ci-dessus , elles sont ordonnées en peigne de fréquences , c'est-à-dire la succession d'impulsions laser femtosecondes sur la bande de fréquence entre 800 nm ( nanomètre ) et 435 nm, chaque impulsion émet une quantité d'énergie correspondant à sa fréquence .

 Le peigne de fréquences montre qu'il y a un dispositif de contrôle des fréquences optiques .

Les piqûres sur la peau proviennent de fréquences émettant l'énergie nécessaire à cette sensation .

Lorsque la peau est fortement comprimée jusqu'à " l’écrasement "des muscles, il est clair qu'il y a une multiplication des fréquences pour avoir une telle puissance .

L'onde THz que l'on voit sur les gouttes d'eau , est l’addition des deux peignes de fréquences ( y, x) , elle est donc à la fois un rayonnement d'énergie pulsée et un capteur .




Aucun commentaire: