dimanche 21 avril 2013

Journal

Le 21/04/2013 , 13 heures 48 . La raison ne risque pas d'étouffer les scientifiques impliqués dans les expériences cognitives qui sont faites illégalement sur des personnes ciblées . Ces expériences font subir aux victimes des douleurs physiques et morales aigus . Comment est ce possible que dans un État de droit comme la France, les représentants de l'État puissent avoir autant d'indifférent sur ces actes de torture ? C'est extrêmement choquant et déstabilisant surtout qu'en on pense à la devise de la France : liberté égalité fraternité . Ces valeurs ne sont pas à l'évidence la priorité des responsables de l'État .

Aucun commentaire: