jeudi 4 avril 2013

sifflement ou bourdonnement

L’interférence

Pour expliquer simplement la notion d'interférence, observons le cas de deux sources sonores situées à une certaine distance l'une de l'autre engendrant chacune le même son dans un espace de volume défini et réfléchissant. Le croquis ci-dessous représente un état instantané de la répartition de la pression acoustique dans l'espace.



Supposons les surfaces claires identiques à des endroits de rencontre de surpressions de la source sonore A avec celles de surpressions de la source sonore B. Ce sont des lieux où les sons A et B sont en phase. Leurs deux ondes s'additionnent et l'intensité sonore résultante est renforcée.

A l’inverse, supposons les surfaces sombres identiques à des endroits de rencontre de surpressions de la source sonore A avec des dépressions de la source sonore B. Ce sont des lieux où les sons A et B sont en opposition de phase. Leurs deux ondes se soustraient et l'intensité sonore résultante est réduite.

Les conséquences de ces interférences sont nombreuses et entraînent des modifications de la " qualité " de l’onde sonore. En effet, ces zones de renforcement et de diminution de l’onde sonore résultante sont dépendantes de la fréquence. Certains endroits d’une salle favorises les aiguës, d’autres les fréquences graves.

La répétition successive des interférences en un milieu peut donner naissance à une forme de résonance traduite par un sifflement ou bourdonnement continu et souvent gênant si ce phénomène persiste.
( source : epsic )


Le décalage en fréquence des deux peignes de fréquences du laser femtoseconde, provoque des interférences qui génèrent, entre autres , des ondes sonores..

Aucun commentaire: