samedi 24 août 2013

Son résultant ( message récupéré )

Perception des battements et du son
différentiel
14 août 2013

En acoustique, un son résultant (appelé aussi un son différentiel ou concomitant) est un son produit par deux autres par le phénomène de battement1.

Il s'agit d'un troisième son (ou une note de musique), parfaitement audible, bien que notablement plus faible, produit par l'interférencedes deux premiers, et correspondant à leur différence acoustique.

Explication

Lorsque l'oreille entend simultanément deux sons de fréquences proches, elle perçoit une fréquence moyenne agrémentée d'un battement dont la fréquence est la différence de fréquence des deux sons. On entend la différence de fréquence des deux sons, et non pas la moitié de la différence. Si, mathématiquement, l'enveloppe du battement est la demi-différence et l'intérieur la demi-somme, l'oreille perd la phase : quand l'enveloppe est négative et décroît algébriquement, l'oreille l'entend positive et croissante comme dans la demi-alternance précédente. Il y a donc doublement de la fréquence perçue au niveau de l'enveloppe du battement. Pour une tierce majeure [do, mi], le battement se produit entre l'harmonique 5 du do et l'harmonique 4 du mi.

Lorsque ces deux sons ont des fréquences nettement différentes, l'oreille perçoit alors distinctement chacun de ces deux sons, mais l'ensemble est agrémenté d'un troisième son dont la fréquence est la différence de fréquence des deux sons : ce troisième son s'appelle le son résultant, ou son différentiel. Pour bien entendre de quoi il s'agit, il suffit de porter à la bouche deux embouchures identiques de flûtes à bec et d'abaisser la fréquence de l'un des deux sons en obstruant partiellement la sortie avec un doigt. Pour une obstruction à peine sensible, on produit des battements. En augmentant l'obstruction, la fréquence des battements augmente jusqu'à ce qu'elle entre dans le domaine audible. On entend alors un bourdonnement dans l'extrême grave, dont la fréquence augmente au fur et à mesure que la fréquence produite par l'embouchure obstruée diminue. Le son différentiel devient très présent dès que sa fréquence le situe dans les tessitures musicales habituelles.
( source : Wikipédia )

Aucun commentaire: