jeudi 26 juin 2014

Effets des radiations sur les yeux et sur la peau



Extrait

un rayonnement couvrant une gamme étendue de longueurs d'onde, soit de 200 à 1 400 nanomètres (ou 0,2 à 1,4 micromètre (m)). Ce spectre englobe les domaines de l'ultraviolet (U.V.) (200 à 400 nm), de la lumière visible (400 à 700 nm) et de l'infrarouge (700 à 1400 nm).


Le domaine des ultraviolets se subdivise en trois sous-domaines : les rayons UV-A (315 à 400 nm), les rayons UV-B (280 à 315 nm) et les rayons UV-C (100 à 280 nm). Tous les rayons UV-C et la plupart des rayons UV-B sont absorbés par la cornée de l'œil. Les rayons UV-A traversent la cornée et sont absorbés par le cristallin.

Une partie des rayons ultraviolets, des rayons visibles et des rayons infrarouges peut atteindre la rétine.

Certains rayons U.V. peuvent endommager la surface et la membrane muqueuse (conjonctive) de l'œil; c'est ce qu'on appelle communément le « coup d'arc ». Il s'agit d'une conjonctivite, ou inflammation de la membrane muqueuse recouvrant le devant de l'œil, dont les symptômes sont les suivants :

- douleur pouvant aller d'une légère sensation de pression dans l'œil jusqu'à une douleur intense;
- larmoiement et rougeur de l'œil et des membranes qui l'entourent;
- sensation de sable dans les yeux ou sensibilité anormale à la lumière;
- tendance à se protéger de la lumière (photophobie).

La durée d'exposition susceptible de produire ces effets dépend de plusieurs facteurs, notamment de l'intensité des radiations . Toutefois, quelques secondes d'exposition à un rayonnement U.V. intense suffisent pour provoquer ce trouble. Il est possible que les symptômes ne soient ressentis que plusieurs heures après l'exposition.

Les radiations U.V. peuvent à long terme causer des cataractes chez certains sujets.

Il en résulte des éblouissements temporaires et une fatigue oculaire.

Les effets sur l'œil de la lumière bleue sont particulièrement à craindre. La rétine de l'œil est sensible aux rayons bleus, dont la longueur d'onde se situe au voisinage de 440 nm. Ces rayons peuvent causer des lésions temporaires ou permanentes de la rétine, et même la cécité.

Les infrarouges peuvent provoquer un échauffement du cristallin de l'œil et, à long terme, causer des cataractes.
( source : cchst )


Le laser femtoseconde émet des flashs avec un spectre semblable . Si l'intensité des flashs est très élevée cela génère des effets similaires .

Aucun commentaire: