jeudi 12 février 2015

Récepteurs somesthésiques

La détection de l'information se fait grâce à des récepteurs constitués de neurones sensitifs périphériques dont le corps cellulaire est situé dans les ganglions spinaux (ou le "ganglion de Gasser" pour la sensibilité du visage).

Les récepteurs de la somesthésie sont nombreux et spécialisés :

  . terminaisons libres : nocicepteurs (douleurs) et thermorécepteurs (chaleur et froid), localisés
    dans la plupart des tissus ;
  . disques de Merkel : mécanorécepteurs (pression légère), localisés à la base de l'épiderme.
  . Plexus de la racine des poils : mécanorécepteurs (mouvement des poils), localisés à l'intérieur
    et autour des follicules pileux ;
  . corpuscules de Meissner : mécanorécepteurs (pression légère, toucher discriminant, vibration
    de basse fréquence), localisés dans la peau glabre (surtout des lèvres, des mamelons,
    des organes génitaux externes, du bout des doigts, et des paupières) ;
  . corpuscules de Krause : mécanorécepteurs, localisés dans le tissu conjonctif des muqueuses et
    de la peau glabre près des orifices (lèvres) ;
  . corpuscules de Pacini : mécanorécepteurs (pression intense, vibrations de haute
    fréquence), localisés dans les tissus sous-cutanés (périoste, mésentère, tendons, ligaments,
    capsules articulaires) ;
. corpuscules de Ruffini : mécanorécepteurs (pression intense et étirement), localisés dans
     la profondeur du derme, l'hypoderme et la capsule articulaire ;
  . fuseaux neuromusculaires : mécanorécepteurs (étirement des muscles), localisés dans les muscles ;
  . fuseaux neurotendineux : mécanorécepteurs (étirement des tendons), localisés dans les tendons.

Tous ces récepteurs, à partir de l'état des tissus de l'organisme, participent à l'élaboration des différentes sensations corporelle tactiles, thermiques, proprioceptives, kinesthésiques et nociceptives.

( source : Wikipédia )

Aucun commentaire: