lundi 22 juin 2015

impulsion laser filamentée

Extrait

Les lasers femtoseconde amplifiés permettent grâce à leur très grande puissance d’étudier de nouveaux phénomènes physiques tels que la filamentation laser, le faisceau laser se propagent alors sur de grandes distances tout en maintenant une intensité crête élevée. Un filament laser résulte d’une compétition dynamique entre l’effet Kerr (qui focalise le faisceau) et la défocalisation due au plasma généré par l’impulsion laser.

Lors d’une propagation sur très grande distance (kilomètre) la formation de plusieurs filaments est inévitable. L’interaction entre deux filaments a donc été étudiée méthodiquement dans un premier temps, ainsi que l’effet de cette interaction sur les rayonnements secondaires générés par filamentation. Puis la génération de continuum de lumière blanche et d’émission conique par filamentation laser et la possibilité de générer un continuum de lumière blanche à grande distance ont été étudiées. Finalement, une étude en plein air permettant une propagation sur 2 km a été réalisée.

L’une des principales propriétés de la filamentation laser est la conservation d’une intensité laser élevée sur une distance surpassant largement la distance de Rayleigh. La filamentation laser permet aussi grâce aux intensités très élevées qu’elle génère et donc aux effets non-linéaire qu’elle excite, la création d’un grand nombre de rayonnements secondaires tels que la génération d’un continuum de lumière blanche, d’une émission conique, et d’harmoniques. De plus, l’impulsion laser filamentée laisse dans son sillage une fine colonne de plasma qui permet entre autres la production d’un rayonnement THz, et le guidage de décharges électriques.


( source : tel.archives-ouvertes )

Aucun commentaire: