Dénonciation d'un crime contre l'humanité

jeudi 31 décembre 2015

Potentiel membranaire

On ne trouve pas les mêmes ions en milieu extracellulaire ou intracellulaire. Le tableau suivant compare les concentrations dans chacun des milieux :

Pour une cellule non excitable, c'est à dire qui n'est ni un neurone, ni une cellule musculaire, seul le potassium est autorisé à traverser la membrane via des canaux spécifiques et c'est donc la différence de concentration de cet ion qui gouverne la valeur du potentiel membranaire ...


Si d'autres ions sont autorisés à traverser la membrane (neurones, muscles), on pondère chaque concentration par la vitesse de passage de l'ion (perméabilité) à travers la membrane et l'on somme au numérateur les concentrations pondérées de chaque cation extracellulaire et de chaque anion intracellulaire pour diviser par la somme des concentrations pondérées de chaque cation intracellulaire et de chaque anion extracellulaire.


Il est important de noter que cette différence de potentiel trouve son origine dans le déséquilibre de charge qui existe de part et d''autre de la surface de la membrane. En aucun cas, il ne peut y avoir d'accumulation de charges à l'intérieur ou à l'extérieur de la cellule, milieux qui restent toujours parfaitement électriquement neutres.


"L’interaction entre un laser femtoseconde intense avec la matière produit un plasma ...
, composé d’ions fortement ionisés et d’électrons libres via lesquels le laser transfère son énergie à la matière." ( source : loa.ensta-paristech )

Or, le système "en question" émet des impulsions laser femtosecondes et un plasma ( voir les enregistrements vidéos sur la capture du plasma et la filamentation femtoseconde ) , les mesures de tension et d'intensité qui ont été faites sur la peau, montrent un courant induit, et une différence de potentiel anormalement élevée, ( environ 5 Volts en valeur efficace !) et ce, en permanence. Les cellules ne sont donc plus électriquement neutres comme cité ci-dessus,
...


Aucun commentaire: